Espace Adhérent

Ouvrons dès maintenant l'accès à la PMA à toutes les femmes

Ouvrons dès maintenant l'accès à la PMA à toutes les femmes

20170922 pma

 Tribune, parue sur lemonde.fr le 13 septembre 2017 (en accès réservé aux abonnés)

• • •

L’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) à toutes les femmes est un engagement de campagne d’Emmanuel Macron. « Le fait que la PMA ne soit pas ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules est une discrimination intolérable » affirmait-il en février 2017. Le Gouvernement semble décidé d’utiliser la révision des lois de bioéthique prévue en 2018 pour proposer des modifications législatives au Parlement au premier trimestre 2019.

L’ouverture de la PMA à toutes les femmes est une mesure de liberté et d’égalité des droits d’accès aux techniques reproductives. Elle donne le choix à toutes celles qui le souhaitent, et qui ne le peuvent pas aujourd'hui, de fonder une famille. Elle est une mesure qui contribue à l'émancipation des femmes.

On l’a vu, en France l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels a provoqué de vifs débats sociétaux souvent alimentés par une frange religieuse très conservatrice. En 2013, l’année du mariage pour tous, SOS homophobie a enregistré une hausse de 78% des actes homophobes par rapport à 2012. François Hollande a lui-même reconnu qu’il n’avait que trop tardé pour engager cette réforme, laissant la parole et les actes homophobes se propager.

Emmanuel Macron a déclaré qu’il souhaitait « agir de manière apaisée » pour engager l’ouverture de la PMA. L’Eglise lui a immédiatement rétorqué qu’il convenait de ne pas « réveiller les passions » sur ce sujet. Le ton est donné, la messe est dite.

Aujourd’hui, 60 % des Français.e.s sont favorables à l’élargissement de la PMA aux couples de femmes, les catholiques pratiquants ne sont que 32% à le souhaiter (Sondage IFOP-ADFH juin 2017). Le simulacre des débats citoyens menés par le très conservateur Jean Léonetti, Rapporteur de la révision précédente des lois de bioéthique devrait servir d’exemple à ne pas reconduire. Les Français.e.s sont prêt.e.s à ce que la PMA pour toutes soit adoptée. Faire croire qu’un débat serein serait possible avec celles et ceux qui se sont toujours opposés au progrès - droit à la contraception, à l'IVG, au mariage pour tous.tes - ne trompera personne : on ne peut pas débattre face au dogme.

Ouvrir la PMA à toutes les femmes est aussi un enjeu de sécurité publique pour toutes les personnes lesbiennes, gays, bi, trans (LGBT) et leurs soutiens qui ne souhaitent pas être replongées dans un climat de violences à leur égard. Pour les enfants français déjà né.e.s par PMA et élevé.e.s par deux mères, les prises de positions auront des conséquences sur leur construction identitaire. Ces enfants lisent, écoutent et observent ces débats. Quel signal enverrions-nous à ces enfants si l’on s’autorisait à dénigrer, à caricaturer publiquement leur mode de conception ? Qui serait comptable des conséquences de tels propos dévastateurs ? L’homophobie dévaste des ados, des hommes et des femmes qui restent souvent dans l’ombre, elle brise des familles, elle tue.

Ne laissons-pas un espace à l’homophobie pour qu’elle envahisse une nouvelle fois la place publique. Ouvrons dès maintenant la PMA à toutes les femmes.

Premiers signataires :

  • SOS homophobie • Jöel Deumier, Président, Véronique Godet, Vice-Présidente
  • ADFH, Association des Familles Homoparentales • Alexandre Urwicz, Président
  • Contact • Christelle Alexandre, Présidente
  • Les Enfants d'Arc en Ciel l'Asso ! • Céline Cester, Présidente
  • GayLib • Catherine Michaud, Présidente
  • ADHEOS, association d'Aide, de Défense Homosexuelle, pour l'Egalité des Orientations Sexuelles • Frédéric Hay, Président
  • ALGO, Association LGBT du Quai d’Orsay • Gilles Cottet-Dumoulin, Président
  • Centr'égaux, Association des Centristes et Démocrates Lesbiennes Gays Bi Trans et Gay Friendly • Frédérick Getton, Président
  • CNAFAL, Conseil National des Associations Familiales laïques • Jean-Marie Bonnemayre, Président
  • HES, Socialistes LGBT+ • Denis Quinqueton, Président
  • UFAL Nationale, Union des FAmilles Laîques • Christian Gaudray, Président
  • Les "Oublié-e-s" de la Mémoire • Denis Erhart, Président

 

HES • Socialistes LGBT+

Depuis de nombreuses années, des militants associatifs, des responsables politiques et syndicaux, des citoyennes et des citoyens se retrouvent à HES • Socialistes LGBT+ pour défendre les droits des lesbiennes, des gays, des bis et des trans et de tant d'autres (LGBT+). Créée en 1983, HES s’inscrit dans ce combat pour l’égalité des droits, pour des citoyen·e·s à part entière et pour la lutte contre toutes les discriminations.

Lire la suite...